Pour une ville plus durable et plus saine.

Depuis plus de 10 ans, Saint-Ouen tourne le dos au développement durable: pas de pistes cyclables sécurisées, pas de recyclerie, plus de Vélib ou de recherches d’alter- natives, pas de végétalisation et ni d’agri- culture urbaine ... Tous ces manques sont criants ! Ces ratés sont aujourd’hui pour l’équipe de Saint-Ouen Ensemble !, l’opportunité de re-penser en profondeur le développement de notre ville.

  • Nous mettrons en place un plan de végétalisation ambitieux. (cours d’école, toits de parkings publics,…) Dé-bétonisation des cours d’école et des espaces publics, micro zones ‘‘éco-inclusives” dans chaque quartier de la ville.

  • Nous réinstallerons le Vélib pour développer l’usage du vélo à Saint Ouen. Nous installerons dans chaque quartier, plus de parkings à vélo. Nous subventionnerons le “bicycode” pour les vélos audoniens pour garantir leur traçabilité en cas de vol.

  • Nous redessinerons le plan de circulation pour limiter les flux de transits, en concertation avec les habitants et implanterons des pistes cyclables sécurisées. (aménagement des grands axes et double-sens cyclable)

  • Nous expérimenterons la piétonisation partielle
    de la rue des rosiers
    les jours de Puces.
    La rue des Poissonniers sera réouverte jusqu’à la rue du Landy et réservée aux circulations douces.

  • Nous favoriserons les démarches éco-responsables : les commerces, associations, ateliers pédagogiques, citoyens qui souhaitent s’engager dans cette démarche seront soutenus.

  • Nous financerons 3 fermes urbaines à Cordon, Impasse Juif et dans le Vieux Saint-Ouen. (micro-ferme, jardins d’insertion, jardins partagés)

  • Nous créerons un marché « durable et solidaire » recyclerie, producteurs locaux, artisans Audoniens, ateliers ludiques et pédagogiques, collecte et dons d’objets,…

  • Nous augmenterons la proportion de produits «durables» dans les cantines scolaires. Produits locaux, labellisés, agriculture biologique française, circuit courts, …

  • Nous intégrerons le bien-être animal dans les critères de marchés publics pour tendre vers une commande publique 0% testée sur les animaux. Un élu sera spécifiquement désigné pour piloter la politique de protection des animaux.

  • Nous mettrons fin à l’utilisation du charbon par l’incinérateur de la compagnie parisienne du chauffage urbain (CPCU).

  • Nous assurerons des contrôles indépendants de la qualité de l’air aux points les plus sensibles (abords du périphérique, CPCU, Syctom…)